Découvrez sans tarder les ateliers !
Je découvre
Envie de vous former en illimité et gratuitement ?
Je découvre les Ateliers Gazouyi Pro

Comment Eviter les Conflits Entre Enfants ? Zoom sur le Développement Social et les Interactions Maladroites

Développement
Enfants souriants et heureux
Comment Eviter les Conflits Entre Enfants ? Zoom sur le Développement Social et les Interactions Maladroites

« Paul, pourquoi tu as tapé Joséphine ? Elle voulait juste voir ton camion ! » 🚒😣
En effet, Joséphine avait l’air bien intriguée par ce que faisait Paul.

Pour un tout petit, ce qui est à portée d’œil et de main lui appartient, surtout avant l’âge de 2 ans. Il voit, donc il prend.
Son corps va le pousser vers l’objet convoité. L’autre, en tant que personne avec des envies propres, lui est inconnu.
Avant l’âge de 2 ans d’ailleurs, l’enfant ne joue pas avec, mais à côté de l’autre. C’est ce que l’on appelle le « jeu parallèle ». 👬
En crèche, c’est ce jeu qui prédomine. Les petits aiment être côte à côte mais ne jouent pas ensemble. Ils imitent l’autre, font un bateau avec des briques pareil que le voisin, mais ne lui demandent pas encore de monter sur le bateau ou d’emprunter une brique pour finir le mât.

Lors des interactions d’ailleurs, le tout-petit ne veut pas le jouet de l’autre – la beauté du camion de Paul pour Joséphine – mais pour éprouver le même plaisir que celui qui l’a dans les mains.
Il veut ressentir la même chose : « Paul a l’air d’aimer faire rouler ce camion, il fait même la sirène avec sa bouche, je veux faire pareil », se dit probablement Joséphine. 😄
Puis, après être parti à l’assaut du dit camion, se rendant compte que son sentiment n’est pas le même, que Paul ne trouve pas cela drôle, l’autre le délaisse souvent rapidement.

De plus, avant l’âge de 3 ans, l’enfant – ici Paul – vit dans l’instant présent et ne peut anticiper le retour de son jouet favori. Il a peur de ne jamais revoir son camion. Difficile dans ses conditions, de se séparer de ce jouet qu’il aime tant et de le laisser à Joséphine.

Ce sont des interactions bien maladroites mais que nous comprenons mieux quand nous connaissons le développement social de l’enfant. C’est de l’impulsivité plus que de l’agressivité. Là où nous voyions communément des conflits, j’emploie plus volontiers l’expression de rencontres maladroites. Le cerveau immature de l’enfant le pousse vers l’objet là où notre cerveau va réussir à arrêter le geste.
Pour jouer ensemble, pour parler avant d’agir et ainsi éviter les conflits, il faut savoir parler et dire ce que nous désirons. Or cela se met en place vers l’âge de 3 ans. Avant, l’enfant n’en est pas capable.

Sachant cela, comment éviter les conflits entre les enfants ? 🤷‍♂️

✅ Vous pouvez observer votre enfant lors des conflits pour être juste dans vos interventions : « J’ai bien vu que Joséphine voulait prendre ton camion et je vais lui dire que tu y joues pour le moment. Mais Paul, il est interdit de pousser. La prochaine fois, je te propose de lui dire autrement ».

✅ Vous pouvez lui proposer de ranger ses jouets préférés dans le placard quand sa sœur ou un cousin arrive. Le fait de jouer avec l’autre deviendra ainsi une bonne chose et non une obligation.
Si le cousin prend son jouet ou son doudou, vous pouvez protéger votre enfant par une phrase
rassurante : « Gabin, j’ai bien vu que tu voulais jouer avec le camion de Paul, mais c’est le sien, je vais te proposer autre chose ».

✅ Vous pouvez aussi avoir des jouets en double pour éviter ce type de conflits, rien de mieux que les jeux de récup pour cela, mais des jouets absolument identiques, par exemple deux camions verts, car si la couleur diffère, il peut y avoir conflit.

✅ Vous pouvez également lui prêtez vos mots, lui dire ce qu’il peut dire quand il ne veut pas quelque chose : « Paul, tu peux dire à Joséphine : non je ne veux pas »

✅ Pensez à ne pas intervenir à chaque fois car la vie avec l’autre cela s’apprend.

✅ Vous pouvez mettre en place des jeux avec des règles simples pour apprendre à attendre son tour, comme le jeu du Memory.

✅ Quand il y a plusieurs enfants, il est possible de proposer des jeux moteurs comme des parcours, des séances de yoga, ainsi les enfants s’imiteront sans avoir un jouet entre eux.

✅ Pensez à être patients et rappelez-vous que son cerveau est encore immature et dites-vous que, vers l’âge de 4 ans, l’enfant s’exprime mieux et ses centres d’intérêts se précisent. Avec des mots, il est donc plus facile d’exprimer ce que nous voulons et ressentons.

L’autre, la vie en société, cela s’apprend et votre enfant n’aura pas de meilleur exemple que vous pour cela.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à consulter cet autre article : https://www.pro.gazouyi.com/articles-de-blog/communication-gestuelle-les-signes-associes-a-la-parole